Créer un site internet

Blog

Les pannes d'écriture

Le 21/07/2022

C'est quoi une panne d'écriture ? Comment la combattre ? Existe-t-il une super astuce ? On en discute !

Témoignage 4 mains

Le 13/07/2022

 

Coucouuuu tout le monde ♥..♥

Dans le cadre de la vidéo "Ecriture à 4 mains" qui sortira ce 13 juillet à 17h sur la chaîne Tatanexua (YouTube), j'ai demandé à ceux'celles qui en faisaient de témoigner. Sur leur manière d'aborder le 4 mains, de l'écrire, etc. En plus de mon propre témoignage, puisque je le rappelle, j'ai écrit un 4 mains avec Ophélie Leroux, sous le pseudo Marlow Jones chez Addictives Editions.

La description sous une vidéo YouTube étant limitée, je me permets de partager les témoignages de Finn et Maeva, ici, en intégralité. J'ai dû en effet, couper certains passages au niveau de la vidéo.

Témoignage Maeva

  • Pourquoi à quatre mains ?

Dans les deux cas je dirais que cela est née de l’affection. Je sais que cela peut paraître étrange mais je pense que pour écrire un quatre mains il faut une alchimie entre deux êtres plus encore que deux plumes.

Deux styles peuvent s’accorder, se compléter et même parvenir à écrire ensemble une œuvre de toute nature. Mais comme dans tout, ce qui fait la différence c’est l’étincelle, la petite chose en plus qui fait que le déclic se fait. Et je suis intimement persuadée que pour susciter cela chez un lectorat alors les deux plumes doivent s’apprécier et se connaître assez pour se compléter mais aussi s’enrichir et se surprendre l’une l’autre.

Dans mon projet professionnel c’est ainsi que les choses ont débuté. Une personne que je considère comme mon mentor en matière d’écriture a été amené à lire l’un de mes manuscrits qui doit être publié lui aussi (a condition que je vienne à bout des réécritures et autres menues corrections) et nous nous sommes rencontrés puis vus à différentes occasions. Je ne parlerai pas d’amitié car cela se construit au fil des ans et surtout des épreuves et ce monsieur et moi en sommes loin. Mais notre connivence fut quasi immédiate. De conversations sur nos écrits réciproques, d’idées échangées en envies partagées le désir de tenter une nouvelle aventure est née. Cela nous aura demandé bien du temps. Choisir un projet qui rassemblerait nos deux envies, le construire et le tester en écrivant dessus pour être certains que nous ne nous enflammions pas pour rien. Puis ensuite convaincre notre ME qui est heureusement la même. Honnêtement ? C’est compliqué et les concessions ou injonctions épuisent et le physique et l’ego. Mais j’en suis heureuse et je ne regrette pas ce choix.

Choix complètement différent avec Finn car l’envie de passer en AE est née plus récemment. L’envie elle fut présente inconsciemment presque depuis le tout début. Lui et moi nous sommes connus il y a deux ans et ce fut un véritable coup de foudre entre plumes. Immédiatement nous parvenions à mêler nos styles, nos envies et même nos limites se faisaient écho. D’univers en univers nous avons tâtonné, joué des personnages qui nous étaient familiers. Et puis Chimera est né. Un univers où nous avons peu à peu rapatrié tous nos personnages. Puis le temps et les écrits ont passé et l’impression de tourner en rond s’imposait peu à peu. Faire pas les mêmes choses mais presque. Envie de plus et d’autrement. D’être originaux pas par rapport aux autres mais à nous-mêmes. Et Chimera périt. Je t’épargnerai les détails mais pour en revenir à ta question pourquoi écrire à deux ? Parce que nous sommes arrivés à un point où cela est aussi bien une évidence qu’un besoin. Notre univers a beaucoup explosé pour mieux renaître, se  peaufiner et maintenant nous devons lui donner vraiment vie. Et c’est bien ce qui est prévu.

De toute façon même cette envie d’écrire un projet à quatre mains nous n’en avons pas parlé outre mesure. A un moment il faut cesser de penser et agir. Nous l’avons fait. Nous le faisons chaque jour. Sans même douter nous qui doutons pourtant beaucoup et sur tout. Alors pourquoi hésiter ?

  • Quelle organisation ?

Là il y a clairement deux salles et deux ambiances radicalement différentes. Sans doute cela tient il aussi au fait que la finalité et les enjeux ne sont pas les mêmes.

Du côté professionnel les séances de travail en commun se font essentiellement sur Zoom ou en réel quand nos emplois du temps respectifs le permettent mais je voyage énormément et ma vie niveau santé ou personnelle (divorce trash) sont parfois juste impossibles du coup nous travaillons pas mal séparément mais avec une structure hyper solide. Notre plan est d’ores et déjà établi et nous avons opté pour un chapitre un point de vue une plume. Mon partenaire a préféré adopter le point de vue de l’antagoniste là où je gère celui de l héroïne et la kyrielle de personnages autour nous nous les partageons selon nos besoins et envies. Le plus dur ? Être raccord. Ne pas en dire plus que ce que l’autre a dit. Dévoiler un indice différent. C’est un savant dosage et je reconnais humblement que je dois souvent réécrire mes passages pour conserver le rythme et la fluidité de l’ensemble.

Avec Finn ? C’est le kaboom permanent ou presque. Nous n’avons pas non plus la même obligation notre univers ayant vocation à survivre à nos écrits édités. Imagine chaque tome comme une fenêtre ouverte dans la maison d un personnage que l’on suivrait dans une trame précise. A côté les autres personnages évoluent et vont a leur rythme sur le blog. Il m’est très dur de parler de quelque chose qui pour moi relève de l’instinct. Nos intrigues et nos textes naissant de tout et de rien. Une discussion sur un sujet lambda et voilà que cela nous aide à peaufiner le lore ainsi qu’un groupe. Nous écrivons chaque jour énormément entre nos personnages pour mieux les cerner et en faisant cela nous les relions à d’autres et le tout débouche sur des idées d intrigues plus concise à développer pour un livre.

Comment Finn et moi nous organiserons nous pour la rédaction des chapitres ? Je pense que pour ne perdre ni le lectorat ni nous-mêmes je lui proposerai d opter pour la méthode que j’utilise déjà à savoir chacun son personnage et on alterne. Sinon cela risquerait de trop partir dans tous les sens et bizarrement je ne supporte pas le bordel s’il n’est pas un bon gros minimum organisé.

Notre force a Finn et moi tient dans le fait que nous nous connaissons vraiment très bien et nous nous devinons assez pour nous adapter aux manières et aux humeurs ou susceptibilités de l’autre. Nous communiquons tous les jours du lever au coucher (pas que de nos écrits heureusement ) et nous savons nous aimer assez fort pour nous dire les choses telles que nous les ressentons. Pas de problèmes ou de lutte d ego. Rien à prouver à qui que ce soit même si l’envie de faire plaisir a l autre est évidente. Et plaisante, ne nous mentons pas. En fait je dirais que ce projet prend forme car il est doux dans sa conception (bien moins dans le contenu car ce ne sera pas que du fluff loin de la ) et surtout c’est notre petit succès à nous. Le faire arriver au bout. Sans chercher le succès à tout prix. Juste aller au bout de l’envie et tant mieux si les gens y prennent du plaisir avec nous.

  • Et sur le plan financier ?

Pour ce point là je pense que je serai la seule à pouvoir jusque là te répondre.

Du côté de mon quatre mains en ME le contrat est à compte d’éditeur donc je n’ai pas de frais à engager et la rétribution est classique soit un pourcentage sur les ventes. Différent selon le support (numérique ou papier) et révisable en fonction du volume de ventes. Après c’est très loin d’être mirobolant et je ne suis pas prête de gagner ma vie ainsi mais peu m’importe ce n’est pas mon but premier.

Pour ce qui est du projet qui nous occupe avec Finley c’est totalement différent. Celui-ci implique d’ores et déjà quelques menus frais pour la mise en place du blog et aussi de logiciels ou apps. Finley s’est plus d’une fois proposé de participer mais dommage pour lui je ne me suis jamais laissée convaincre. En effet il semble plus logique que j’assume ce côté financier ayant une assise plus solide (plus âgée, à mon propre compte …)

Nous envisageons donc effectivement de publier plusieurs tomes sur notre univers. Sans trop spoiler chacun sera consacré à un personnage, un tandem où équipée -amoureuse ou pas d’ailleurs, une famille, un clan ou un événement. Chaque livre étant tout à la fois indépendant et lié aux autres. Pas besoin de lire les autres pour comprendre mais les personnages principaux ici deviendront secondaires là etc.

Ce qui m’amène à aborder le sujet dont nous devons parler avec Finn. Son statut d’auteur. La forme sous laquelle monter cette « entreprise », ce que cela impliquera sur le point administratif, financier et fiscal pour lui comme pour moi avec des mots barbares tels que micro entrepreneur, auteur, Agessa ensuite etc. Surtout si l’on envisage des goodies ou du merch. Je raisonne comme si je créais une entreprise et c’est le cas. Avant que de nous lancer dans l’auto édition il est clair que je ferai mes calculs pour que cela soit au bénéfice des deux. Finley étant salarié je dois aussi en tenir compte pour ses impôts et ne pas le faire changer de tranche. Bref grosse étude de marché, grosse réflexion sur le statut le plus approprié entre l’auto entreprenariat que je connais bien, le statut d’artiste auteur et évidemment budgéter le tout.

Après je sais que nous pourrions envisager de passer par une campagne Ullule mais, bien que j’ aime et approuve l’existence de telles plateformes, je n’envisage pas d’y avoir recours. Je ne m’y sentirais pas légitime sachant que je peux supporter seule les coûts. Qui plus est , même si j’aime l’élan de solidarité que cela génère souvent, il est très rare d’attirer bien au-delà de son cercle restreint de ses plus proches amis ou relations sur les RS. Et d’un point de vue purement statistique je trouve cela difficile d’envisager un quelconque volume de ventes par la suite sans une solide campagne marketing et aussi un investissement auprès de ces salons que les NA que nous sommes aurons du mal à tenir. Une fois les contributeurs ayant reçu leur livre il faut trouver un autre lectorat et là même mon éditeur me le dit il faut des relations, du temps et de l’argent pour certains bons salons etc.

Le but n’étant pas d’en vivre nous ne visons pas Le Salon du Livre ni des ventes astronomiques mais il pourra aisément te le confirmer je suis très maniaque et j’ai besoin de tout anticiper, calculer, projeter. Et, non, ce n’est pas seulement une déformation professionnelle de ma part. Quoique… Du coup et quelle que soit la solution pour laquelle nous finirons par opter je sais que je poserai la mise de départ et pour les bénéfices s’il en est jamais alors je n’envisage pour ma part qu’une redistribution équitable. Non, je n’y serais pas perdante. Le retour sur  investissement -car c’est bien de cela dont il s’agit- n’est pas forcément financier.

J’aime cet univers et les dizaines de personnages qui y vivront. J’aime créer avec Finley et vivre cette aventure jusqu’au bout est déjà en soi un gain. Cela me suffit, d’ailleurs.

Mais encore une fois mon rapport à cette question est des plus biaisées et j’en ai conscience. J’ai les moyens de nous aider à réaliser notre rêve alors pourquoi hésiter ? C’est un privilège, je sais. Mais du coup cela ne me rend sûrement pas la plus objective ni la plus représentative qui soit.

Voilà pour moi !

Témoignage Finn

  • Pourquoi à quatre mains ?

Alors déjà, je pense que mon attrait du Quatre Mains vient du fait que j’ai passé pas mal de temps à faire du RP sur forum. Mais pour écrire un roman, une histoire ou une série, je trouve qu’on ne peut pas le faire « n’importe comment », au sens où je me vois mal écrire quelque chose dans lequel je vais m’investir à 200% avec quelqu’un que je connais peu ou mal et en qui je n’ai pas confiance. Ouais, je suis un peu excessif peut-être.

Actuellement, j’ai deux projets à quatre mains : un avec Mira, tiré de l’univers de Tempus, « à cause » d’une addition de personnage qui a fait boom et qui, au détour d’un court texte sur le blog du Kraken a posé les bases d’une histoire. On écrit à notre rythme, on a des styles assez similaires. C’est parti de nos explosions d’univers. Comme nos genres se complètent assez, c’est venu naturellement, sur une idée un peu loufoque. Le plus drôle c’est que les personnages principaux de cette histoire sont secondaires initialement dans Tempus. Mira voulait la suite du prompt, c’était à la condition qu’elle participe. Et voilà.

Le second est avec Cosmoballerina. Là aussi c’est une personne avec qui j’échange beaucoup – on est en contact permanent c’est vrai. Ca a justement commencé par le RP, une rencontre par hasard. Un ajout sur discord, et quelques big bang plus tard, un premier projet est né : Chimera. Ce projet a grandi et est mort pour mieux éclore sous une nouvelle forme qui nous correspondait plus.

Et Cosmoballerina et moi, on parle de tout, vraiment, pas que d’écriture, mais vraiment de tout et de n’importe quoi. A force d’échange et d’écriture ensemble, on a glissé vers ce projet à quatre mains, sans réellement le formuler. On écrivait ensemble et à force de jouer avec les mots, boom. On a fini par construire tout un univers, limite une galaxie, ensemble. On le développe complètement au fur et à mesure. On le réinvente et on le modèle en permanence. C’est un travail de longue haleine mais tellement passionnant et honnêtement, un rien nous inspire parfois quelque chose à ajouter. Et nos plumes se complètent et se nourrissent l’une de l’autre au fur et à mesure de nos développements. Et puis, on connait nos limites, aussi. On sait ce qu’on veut et peut écrire. Et parfois, on sort aussi totalement de notre zone de confort. Je me retrouve à me surprendre moi-même et j’adore ça.

  • Quelle organisation ?

Avec Mira, on fonctionne en demi-chapitre. On commence du point de vue de mon personnage, on finit avec le point de vue du sien. On discute ensemble du contenu des chapitres / de l’histoire et en avant toute ! Il n’y a pas d’autres enjeux derrière que notre propre amusement, donc on fait ça à la cool.

Avec Cosmoballerina, c’est du Kaboom en continu, d’autant plus qu’on a prévu plusieurs supports différents. On construit et déconstruits les choses au fur et à mesure de nos discussions, de nos écrits sur les personnages, pour mieux les améliorer encore. On se renouvelle et on s’adapte en permanence. Comme on se partage équitablement les personnages et qu’on est complémentaires dans notre façon de faire, je pense aussi qu’on alternera les personnages et les chapitres. Son perso, le mien… Surtout pour les livres, là-dessus je rejoins Cosmoballerina. Je ne suis pas forcément très organisé (comparé à elle je suis vraiment bordélique dans ma façon de faire même), mais justement cette structure qui me fait défaut est nécessaire pour un aussi gros projet. Alors j’apprend au fur et à mesure parce que j’ai envie d’aller aussi loin que possible sur ce projet. Et c’est un gros avantage de pouvoir le faire avec quelqu’un qui me connaît aussi bien et qui n’aura pas peur de me donner un avis sincère (et inversement).

Une fois de plus, pour l’organisation aussi, à mes yeux, ça dépend de la personne avec qui on écrit. Il faut se connaitre et se faire confiance. Et trouver la forme qui conviendra le mieux à l’histoire – ou aux histoires – qu’on veut raconter. Le tout c’est d’en discuter autant avant que pendant.

***

Je vous rappelle que si vous désirez obtenir le script de cette vidéo ou d'une autre, c'est tout à fait possible en m'envoyant un mail.

Belle journéeee !

 

L'idée de My Enemy my Lover

Le 09/06/2022

 

* Aujourd'hui, parlons avec ma binôme de l'origine de notre 4 mains *

My Enemy my Lover, qui s'appelait autrefois la liste de ses envies. Cet ouvrage sortira chez les Editions Addictives le 13 juin, et les précos sont déjà ouvertes ! Sachez qu'un teaser vous attend également !

Je reprends les mots d'Ophélie Leroux, ma binôme. Sachez que l'on publie sous le pseudo Marlow Jones.

"Aujourd'hui, nous avons décidé de répondre à la question : Comment avons-nous eu l'idée d'écrire My enemy, my lover ? 

Ceux et celles qui ont suivi l'écriture du roman le savent déjà, tout est parti d'une chanson et surtout de la disparition tragique de l'actrice Naya Rivera. 

Elle était principalement connue pour son rôle dans sa série Glee et son interprétation de If I die young dans l'épisode hommage à Cory Monteith est revenu sur le devant de la scène à son décès. 

C'est à ce moment-là que l'idée de base du roman s'est implanté dans l'esprit d'une des deux auteures formant le duo Marlow Jones : Evie et Kaï qui s'associent pour réaliser la liste des envies de Thalia, décédée trop tôt. "

L'origine de My enemy, my lover

Cover reveal 4 mains

Le 20/05/2022

 

Coucouuu touuut le monde ♥..♥

Je vous révèle à travers le magnifique visuel de ma binôme, Ophélie Leroux, mon prochain ouvrage ! Il s'agit d'un 4 mains, dont le titre est "My Enemy my Lover". Il sortira chez les Editions Addictives ^^

Nous publions sous le pseudo Marlow Jones. Les précommandes démarreront le 3 juin, pour une sortie le 13 donc pour le moment pas de lien à communiquer ^^.

Que pensez-vous de la couverture ?

 

Cover reveal 4 mains

 

 

 

Playlist Conseils

Le 04/05/2022

 

♥-♥ Y a du nouveau dans la playlist conseil d'écriture de Tatanexua. C'est tout beau, tout neuf, avec une meilleure qualité, et toujours des sources pour aller plus loin !

Comment créer une oeuvre ? Où trouver l'inspiration ? Les genres littéraires ? Avez-vous écrit une nouvelle ou un roman ? Et comment faire des recherches ? :D

Alors n'oubliez pas de soigner votre plume ! ♥.♥

Accès playlist

Les formats courts sur YouTube

Le 31/08/2021

Coucouuuu tout le monde !

Mes vacances sont bientôt terminées et tadammmmm j'espère que vous allez bien ? :D

Je vous partage la dernière vidéo des formats courts de la chaîne :

Entre faut-il suivre un conseil ? ou encore mes prestations ? Ou quelle est la meilleure maison d'édition ? Vous trouverez toutes les réponses à vos questions chez Tatanexua ! N'hésitez pas à regarder la chaîne :D

 

Bientôt les vacances !

Le 10/07/2021

Coucou tout le monde !

J'espère que vous allez bien ?

C'est bientôt les vacances pour nous (en août), mais ne vous inquiétez pas nous avons tout prévu ! Déjà, vous aurez le droit à des formats courts tout l'été, chaque dimanche à midi ! Je vous mets en ligne, le tout premier de la liste ! ♥.♥ Ensuite, une boutique verra le jour sur Utip. Vous pourrez ainsi nous soutenir tout en recevant une chouette contrepartie :D ! Enfin, restez positif et soignez votre plume !